lundi 11 septembre 2017

My Digital Week - Marie-Angeline DENISE :
ASO (APP Search Optimisation) : comment réferencer les apps sur mobile ?

L’ASO un terme encore souvent méconnu des entreprises

A l’aube des 10 ans de l’iPhone, le marché des applications mobiles ne cesse de croître et ce n’est pas pour nous déplaire. On compte à ce jour plus de 2 millions d’apps sur l’Apple Store et 2,5 millions sur le Google Play Store. Vous souhaitez que votre application ne soit pas noyée dans ce gigantesque marché ? Que vos utilisateurs trouvent facilement votre application ? Une solution s’offre à vous en mettant en place une stratégie ASO efficace.

Mais concrètement c’est quoi l’ASO et à quoi ça sert ?

Tout comme les sites web vous pouv­­ez agir de manière naturelle sur le référencement de votre application mobile dans les stores applicatifs. Cette technique que l’on nomme ASO (App Search Optimization) va ainsi vous permettre d’optimiser le référencement de votre application pour gagner en visibilité.

Pourquoi parle-t-on d’ASO et non de SEO ?

La principale différence se trouve au niveau des algorithmes. Apple et Google prennent uniquement en compte les contenus externes aux applications comme la fiche de présentation mais aussi des facteurs externes tels que le volume de téléchargements, les notes, les commentaires, … Le référencement d’une application sur les stores ne se base pas sur les contenus internes contrairement à un site web. Les optimisations devront être réalisées sur l’ensemble des éléments externes afin de remonter dans les résultats de recherche.

L’Apple Store et le Google Play Store s’appuient sur un certain nombre d’éléments pour référencer une application et améliorer leur présence sur les stores. Pour télécharger une application payante comme gratuite, l’utilisateur doit obligatoirement passer par la fiche de l’application, c’est la landing page. La majeure partie du travail d’ASO va donc s’effectuer autour de cette dernière ; on page.

Les leviers sur la fiche du store

Une attention particulière doit être accordée à 6 éléments majeurs au sein de cette fiche.

Le nom de l’application

- Optez pour un nom unique, pertinent et explicite pour être facile à chercher et mémorisable par le mobinaute

- Ajoutez un mot clé à la suite de votre nom

- Privilégiez un nom d’application avec un nombre de caractères raisonnable. La troncature du nom de l’application qui s’affiche sur les stores n’est pas un élément à négliger. Sur l’Apple Store environ 255 caractères seront visibles contre une trentaine sur le Google Play Store avant que le nom soit coupé

- Choisissez un nom distinctif pour ne pas vous retrouver en concurrence avec une application portant le même nom ou appartenant à la même catégorie

L’icône de l’application

- Ne pas mettre de texte sur l’icône de votre application

- Favorisez un design épuré et simple pour avoir une qualité optimale

- Votre icône doit se démarquer de ceux des autres applications

- Réalisez plusieurs icônes afin de faire des A/B tests

Les screenshots et vidéos

- Ne vous limitez pas à de simples captures d’écrans, réalisez des écrans clairs et explicites présentant les fonctionnalités et/ou les bénéfices de votre application

- Intégrez les écrans dans toutes les résolutions proposées par l’Apple Store et le Google Play Store

- Exploitez au maximum l’espace mis à votre disposition par les stores, vous pouvez mettre 5 écrans sur l’Apple Store et jusqu’à 8 sur le Google Play Store

- Insérez une vidéo de présentation de votre application mettant en avant les fonctionnalités et la simplicité d’utilisation de l’application

La description de l’application

- Structurez et hiérarchisez l’information avec précision

- Racontez une histoire, ne vous contentez pas du minimum

- Commencez par une phrase d’accroche mentionnant la promesse de votre application

- Utilisez des mots-clés

- Travaillez et soignez tout particulièrement les descriptifs qui seront diffusés lors des mises à jour de votre application

Les mots-clés (uniquement sur iOS)

- Prenez le temps de la réflexion pour les choisir vous n’avez le droit qu’à 100 caractères

- Optez pour des mots qui remontent dans vos analytics web, dans les commentaires des mobinautes ou des mots que vous utilisez dans votre campagne publicitaire

- Faites un choix entre le singulier et le pluriel

- Eviter de répéter les mots clés, de remettre le nom de l’application ou d’utiliser des mots génériques

- Supprimez les espaces

- N’utilisez pas le nom d’une marque concurrente dans les mots-clés, votre application serait exclue du store

- Pensez à votre cible, par exemple, si vous avez une cible touristique optez pour des mots en anglais

La note et les avis

- Incitez vos utilisateurs à laisser une note sur les stores, cela contribue à votre ranking, à votre taux de conversion et à votre visibilité dans les résultats de recherche

- Maximisez également le plus grand nombre de commentaires

- Proposez aux mobinautes insatisfaits par l’application de vous contacter directement via le mail de contact afin d’éviter les avis négatifs sur la page

- Apportez des réponses aux commentaires négatifs déposés par les mobinautes

- A noter : Une note inférieure à 4 est perçue comme mauvaise par les utilisateurs

 

Outre les optimisations on page que nous venons de découvrir, des leviers off page existent pour améliorer votre ASO. Google s’inspire notamment de ce qu’il fait sur le web. Les algorithmes du Google Play Store ont montré qu’ils prenaient en compte les liens vers l’application ainsi que les mentions sur les réseaux sociaux.

Les autres leviers de l’ASO

Les leviers off page qui sont à prendre en compte dans votre stratégie d’ASO sont les suivants :

Le nombre de téléchargements

Les algorithmes mis en place par Apple et Google sont différents. Sur l’Apple Store la hausse du volume de téléchargements est pris en compte sous 7 jours et les dernières 24 heures sont primordiales afin de définir la nouvelle position de votre application sur l’Apple Store. Sur le Google Play Store, le ranking de votre application se fait sur le mois passé donc sur 30 jours. A noter Google contrairement à Apple prend en considération dans ses calculs le nombre de désinstallations. La croissance du nombre de téléchargements est à soigner et à anticiper en fonction de la stratégie que vous souhaitez mettre en place sur les stores ciblés.

Le taux d’utilisation

La récurrence d’utilisation joue un rôle important sur le référencement de votre application. Donnez envie, incitez vos mobinautes à revenir sur votre application. Des outils peuvent vous aider à booster le taux d’ouverture comme par exemple les push notifications.

La qualité de l’application (uniquement sur Android)

Il a été constaté que Google s’appuyait sur le taux de crash pour améliorer le classement d’une application. Du fait de la forte fragmentation des devices sur Android et des différentes surcouches constructeurs existantes, le taux de bugs est généralement plus important que sur iOS. Il faut donc veiller à avoir une application stable sur les modèles les plus utilisés par votre cible et faire des mises à jour régulières pour apporter des correctifs de bugs qui auraient été remontés.

Le deep linking ou lien profond

Il va permettre via différents canaux e-marketing (apptoapp, socialtoapp, webtoapp, emailtoapp, adtoapp, smstoapp, QRtoapp) de relier deux mondes celui du web et du mobile pour augmenter l’usage de l’application et l’engagement des utilisateurs.

L’app indexing

En étant présent sur les stores applicatifs, votre application est un résultat Google comme n’importe quel site web. Il faut donc chercher à avoir le plus de liens possibles sur différents sites, avec de préférence un page rank important, pointant vers l’ouverture de la page de l’application. L’objectif étant de favoriser le téléchargement. Google va jouer un rôle important dans votre stratégie d’ASO puisqu’il va également faire apparaître votre application dans les résultats de recherche Google mobile. C’est une source supplémentaire de trafic à ne pas négliger.

Universal search (depuis iOS9)

Votre application et son contenu peuvent être indexée depuis le champ de recherche système iOS afin de rendre des données accessibles à tout moment. Le mobinaute aura également la possibilité de télécharger directement des applications depuis cette fonctionnalité suite à une recherche qu’il aura effectué.

Instant apps (uniquement sur Android)

Grâce à cette innovation le mobinaute va pouvoir lancer une application et ainsi consulter son contenu directement depuis son navigateur mobile sans avoir à télécharger l’application. Encore à ses balbutiements, cette technologie est à surveiller de près puisqu’elle va avoir un impact sur le référencement de vos applications

Marie-Angeline DENISE, Chef de projet mobilité, SQLI

  • Partagez
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
Contactez-nous

SQLI Paris

Immeuble le Pressensé

268 avenue du Président Wilson

93210 La Plaine Saint-Denis

+33 (0)1 55 93 26 00